750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

blog culinaire avec recette, du salé au sucré, de l'apéro au dessert dirons nous.....

Délice et Saveur de Nath

Tarte pommes de terres roquefort

Tarte pommes de terres roquefort

 

 

Une très  bonne tarte salée  à  déguster le soir accompagnée d'une  salade verte.

Tarte pommes de terres roquefort
Tarte pommes de terres roquefort
Tarte pommes de terres roquefort

Ouf, j'ai eu beaucoup de mal à vous transcrire cette recette, la mini tempête qui sévit en ce moment fait que ma connection n'est pas au top et je dois recommencer pour la troisième fois.

Pour en revenir à la recette, vous pouvez si vous souhaitez remplacer le Roquefort par un bleu plus doux, mais pas trop tout de même, il faut ressentir le goût ou pourquoi pas par du chèvre, je n'ai pas essayé mais cela me tente bien. Une pensée pour ma collègue Fanny grande amatrice de chèvre....

Si vous voulez gagner du temps, utilisez une pâte brisée du commerce.

 

Préparation :   20 mn                                            Cuisson: 30 mn

 

Ingrédients :

Pour la pâte :

* 200g de farine

* 75g de beurre

* 1 oeuf

* sel

* 1 càc de cerfeuil en poudre (ou autre herbes aromatiques)

* 1 peu d'eau

Pour la garniture :

* 6 pommes de terres à chair ferme

* 1 oeuf

* 15cl de crème

* 100g de Roquefort

* gruyère râpé

* poivre du moulin

 

Mettre dans un saladier la farine et le beurre mou avec le sel et le cerfeuil, commencer à pétrir. Ajoutez l'oeuf, pétrissez à nouveau et ajouter si besoin un tout petit peu d'eau jusqu'à pouvoir former une boule de pâte homogène.

Mettre cette boule dans du film alimentaire, l'aplatir un peu et la déposer au frigo.

Lavez les pommes de terres non épluchées et les faire cuire 10mn dans de l'eau salée.

Les égoutter et les refroidir.

Les éplucher et les couper en rondelles.

Etalez votre pâte à tarte entre deux feuilles de papier sulfurisé pour plus de facilité et foncé votre moule.

Y ranger en les faisant chevauchées légèrement vos rondelles de pommes de terres.

Emietter le Roquefort par dessus et saupoudrez de gruyère.

Dans un bol, battre l'oeuf et la crème et verser bien régulièrement sur la tarte.

Poivrez au dessus et enfournez pour 30 mn.

Servir chaud avec une salade verte, vous m'en direz des nouvelles.

 

 

 

Ma minute d'histoire: Dans certaines régions d’Afrique on appelle la pomme de terre, la pomme d’Europe. Et pourtant la pomme de terre est originaire du Chili. Elle n’est arrivée en Europe qu’au 16ème siècle. A l’époque elle n’avait pas grande cote. Ce bizarre fruit de la terre était jugé juste bon pour les cochons. Selon la grande historienne de la cuisine Maguelonne Toussaint, c’est d’ailleurs parce que les allemands estimaient que la pomme de terre était la nourriture appropriée pour les porcs et a fortiori pour les prisonniers français, qu’Antoine Augustin Parmentier, qui sera le grand promoteur de la pomme de terre en France, l’a goûtée dans sa captivité en Westphalie après la guerre de 7 ans. Et qu’au retour en France il s’est mis à planter cette tubercule dans les jardins des Invalides. Il était alors pharmacien chef du célèbre hospice. En France on pensait à l’époque que les humains attrapaient la lèpre en mangeant des pommes de terre. Bien que Parmentier fît de toute évidence la preuve du contraire, les gens bien informés continuaient de le regarder de travers dès qu’il abordait le sujet de la pomme de terre. Il advint qu’un jour, Louis XVI, au cours d’une visite aux Invalides ,remarqua les fleurs blanches de la plante. Quelqu’un de sa suite lui affirma qu’il s’agissait d’une lubie de Monsieur Parmentier qui croyait que la racine de cette plante sauverait le monde de la faim. La pomme de terre était déjà passée auparavant par la table d’un autre monarque français, Louis XIII, cuisinier averti (il avait, dit-on, la réputation de connaître 100 façons d’accommoder les oeufs). Mais c’est en vain qu’il tentera d’y associer les pommes de terre. Louis XVI, lui n’était pas un gastronome raffiné mais avait un appétit monstreux. Il prit Parmentier au sérieux et le soutint dans son action en faveur d’une popularisation de la pomme de terre : le 24 août 1786 le roi se présenta à un banquet avec un petit rameau de fleurs blanches de pomme de terre accroché à son jabot. Au menu figurait comme une grande nouveauté les pommes de terre appelées alors "parmentières". Le roi de France fit plus encore pour la pomme de terre, il la sema dans la plaine des Sablons, à Neuilly. Dès que les cultures verdirent, il les fit garder par des soldats baïonnettes au "canon pour la frime". Ce qui ne manqua pas d’attirer des curieux. Les commentaires allaient bon train : "ce légume à bestiaux ça serait pas si mauvais que ça puisque le roi envoie sa troupe pour la garder. Et pourquoi le peuple n’y aurait pas droit". Pendant la nuit la surveillance se relâchait ostensiblement et les voleurs sur lesquels les autorités comptaient bien, faisaient leur provision en même temps que la réclame du produit ! (http://base.d-p-h.info/fr/fiches....).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article